Intérim : les avantages pour les employeurs

Sommaire

Recourir au recrutement en contrat de travail temporaire ou contrat d’intérim, afin de faire face à des besoins ponctuels de personnel ou de qualification, est source de plusieurs avantages pour les entreprises utilisatrices : formalités administratives réduites, gain de temps en matière de recrutement, souplesse du contrat, gains financiers... Ooreka fait le point. 

Recrutement en intérim : des formalités administratives réduites

L’intérim est un outil de recrutement très pratique pour les entreprises au service de ressources humaines peu étoffés.

C'est l'agence d'intérim, employeur du salarié, qui prend en charge les démarches administratives de recrutement. Ceci allège donc l’entreprise utilisatrice de diverses formalités :

  • rédaction des contrats ou des avenants, ainsi que des certificats de travail ; 
  • élaboration et édition des fiches de paie...

En faisant appel à une agence d'intérim, l'entreprise utilisatrice est également déchargée de l'obligation de mettre en place une visite médicale pour le salarié ou de se livrer à diverses déclarations administratives. À la clé, un réel gain de temps et d'énergie.

Intérim : un gain de temps dans le processus de recrutement

Pour embaucher du personnel, l’entreprise doit organiser le recrutement : rédaction et diffusion de l’annonce, sélection des CV et entretiens avec les candidats, mise au point des différents documents... À la clé, un réel investissement en termes de temps et de coûts.

L'intervention de l'agence d'intérim est particulièrement appréciable, pour plusieurs raisons.

  • Elle décharge l'entreprise de ce processus, de A à Z.
  • Riches d'un important vivier de candidatures, les agences d’intérim disposent de nombreux candidats immédiatement disponibles, formés (elles disposent des compétences et d’un budget de formation) et qualifiés.
  • Expertes du marché du travail, elles sont en mesure de conseiller l’employeur sur les profils recherchés ou la rémunération offerte.

Intérim : un contrat plus souple pour les entreprises

Le contrat d'intérim est plus souple pour l'entreprise utilisatrice, à 3 titres.

L’aménagement du terme du contrat

Dans le cadre d’un contrat d’intérim, l'entreprise utilisatrice peut avancer ou reporter l’échéance de la mission, à raison de 1 jour pour 5 jours travaillés, et dans la limite de 10 jours. Une « période de souplesse » pour laquelle il n'est pas nécessaire d'établir un avenant au contrat.

Une rupture de contrat négociable

Par ailleurs, la rupture du contrat est négociable si :

  • elle ne désavantage pas le salarié intérimaire ;
  • celui-ci fait l’objet d’un reclassement dans une autre entreprise, pour une rémunération similaire et dans le même espace géographique.

La possibilité de remplacer l’intérimaire

S’il ne correspond pas au profil attendu ou s’il est absent, l’entreprise peut demander le remplacement de l’intérimaire à l’agence.

L’intérim : une pratique économique

L'intérim est une pratique plus économique pour l'entreprise utilisatrice, sur trois points :

Frais de gestion RH : l'entreprise utilisatrice est gagnante

L'agence d'intérim facturant sa prestation, faire appel au travail temporaire peut sembler, à première vue, moins avantageux pour l'entreprise utilisatrice que le recours à un contrat à durée déterminée (CDD), pour lequel elle prend toute en charge elle-même.

Toutefois, au final, la décharge de la gestion administrative des contrats et des coûts liés au recrutement fait que le coût global de l'intérim est finalement inférieur pour celle-ci à celui du CDD.

Une masse salariale, et donc des taxes, réduites

S'ajoutent à ce calcul d'autres avantages indirects sur le plan financier. L'intérimaire ne faisant pas partie de l’effectif de l’entreprise, il n’est pas pris en compte dans la masse salariale. Or, celle-ci sert de base d’imposition, en fonction de l'effectif et de la nature de l'entreprise, à plusieurs taxes telles que la taxe d’apprentissage, la taxe sur la formation continue et la taxe sur l’investissement.

Un avantage de trésorerie

Contrairement aux salaires, qui doivent être versés tous les mois, la facture d’intérim se règle en principe (comme toutes les factures) dans un délai de 3 mois. Pendant ce laps de temps, l'entreprise utilisatrice peut disposer d'une trésorerie plus importante, ce qui lui permet, par exemple, d'investir.

Un moyen de satisfaire son OETH (Obligation d'Emploi des Travailleurs Handicapés)

La loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel crée un nouveau cas de recours à l'intérim spécifiquement dédié à l'emploi de travailleurs handicapés. Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021, à titre expérimental, la mise à disposition d'un salarié temporaire auprès d'une entreprise utilisatrice peut intervenir lorsque ce salarié temporaire est un bénéficiaire de l'obligation d'emploi.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Intérim

Intérim : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différentes modalités
  • Des conseils sur le cadre légal
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider