Intérim en restauration

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le travail en intérim offre de nombreux débouchés dans différents secteurs d'activité.

L'intérimaire, selon sa spécialité, pourra effectuer de fréquentes missions d'intérim en s'inscrivant dans des agences de travail temporaire.

Qu'est-ce que l'intérim en restauration ?

Deux serveurs dans couloir

L'intérim en restauration comme l'intérim du bâtiment, l'intérim médical, l'intérim tertiaire, l'intérim industrie, l'intérim transport et logistique permet d'enrichir rapidement sa carrière professionnelle.

  • L'intérim en restauration représente un secteur d'activité très dynamique et qui se porte bien. Toutefois, avec la crise actuelle, les restaurateurs ont plus recours à des intérimaires et ne proposent pas beaucoup de postes en CDD voire CDI.
  • Néanmoins, il existe des possibilités de faire de l'intérim à l'étranger.
  • Le secteur de la restauration propose donc un grand éventail d'emplois à des qualifications et des compétences différentes et variées.

Des entreprises d'intérim se sont donc spécialisées dans ce domaine, car la restauration dispose de plusieurs facettes :

  • la restauration traditionnelle ;
  • les cafés et les brasseries ;
  • la restauration collective qui répond aux besoins quotidiens des personnes que ce soit pour les entreprises, l'administration, l'enseignement ou la santé ;
  • l'hôtellerie.

Intérim en restauration : pour quel métier ?

Les métiers de la restauration possèdent un atout majeur, ils offrent des possibilités d'évolution très rapides dans ce secteur.

Ci-dessous, quelques métiers de la restauration :

  • les métiers de salle : maître d'hôtel, chef de rang, commis de salle, serveur, garçons de café, barman, réceptionniste, sommelier, etc. ;
  • les métiers de cuisine : chef de cuisine, chef de partie, cuisinier, pâtissier, commis de cuisine, employé de restauration, plongeurs, etc. ;
  • autres : chef gérant, exploitant en restauration, pizzaïolo, traiteur organisateur de réception diététicienne, contrôleur qualité.

Pour répondre aux exigences de ses clients, l'agence de travail temporaire s'évertuera à rechercher du personnel compétent en se souciant du respect des consignes d'hygiène et de sécurité. Cette dernière permettra à l'intérimaire de se former régulièrement.

Important : le recours à l'intérim doit rester limité à des situations particulières et ponctuelles. Comme l'a rappelé la chambre sociale de la Cour de cassation le 21 juin 2017 (pourvoi n° 16-10.999), le contrat de mission ne peut avoir « ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'entreprise utilisatrice » (article L. 1251-5 du Code du travail).  

Qui est concerné par cet intérim ?

Toutes les personnes possédant des qualifications dans le secteur de la restauration et souhaitant travailler en intérim.

Cependant, certains métiers ne demandent pas forcément une formation professionnelle (plongeurs).

  • L'intérim étudiant pourra permettre à celui-ci de trouver un travail durant ses congés scolaires ou de parfaire ses connaissances dans ses études, si elles sont en relation avec la mission concernée.
  • Pour répondre aux besoins pressants de la restauration, l'intérimaire devra être rapidement opérationnel et s'adapter à l'état d'esprit de l'établissement et de son fonctionnement.
  • Il peut effectuer une mission d'un jour ou deux voire plus selon les besoins de l'activité.

Intérim en restauration : avantages et inconvénients

Le travail en intérim offre de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients surtout dans les métiers de la restauration.

Les avantages

  • L'intérimaire ne s'ennuie, car il est confronté à de multiples missions qui enrichissent son parcours professionnel.
  • Il gère sa carrière professionnelle selon ses besoins (missions de courte durée, temps partiel ou temps complet).
  • Il bénéficie des avantages liés au statut d'intérimaire, comme le droit des intérimaires et la mutuelle intérim selon la convention de travail temporaire.

Les inconvénients

  • Dans le secteur de la restauration, il faut être très disponible et s'adapter très rapidement. C'est-à-dire, qu'il est difficile d'allier sa vie professionnelle et sa vie privée (travail de nuit, le week-end et jours fériés sans oublier les saisons).
  • Il est important d'enchaîner rapidement des missions, ce qui n'est pas toujours facile avec la crise actuelle, pour ne pas tomber dans la précarité.
  • L'intérim et le chômage ne font pas toujours bon ménage.
  • Il est difficile d'obtenir des prêts bancaires.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !